Archives de Catégorie: Non classé

Décision !!


Comment savoir si on prend la bonne décision ? Pour ma part, et avec du recul, le plus important n’était pas de signer avec une maison d’édition de renom, mais avec l’éditeur qui croirait tellement à mon projet que son engouement me ferait planer. C’est pour cette raison que j’ai refusé de signer avec les éditeurs français. Je vais donc m’engager avec cette petite maison d’édition Québécoise qui à récemment obtenu le prix de la maison d’édition de l’année ici à Montréal. Pour les grosses lignes du projet, le tome 1 sera divisé en 3, pour inciter les plus jeunes qui sont souvent effrayés devant les pavés littéraires de nos librairies à ce jour. On va donc en faire une saga, je trouve le projet très intéressant. Je vous donnerai très prochainement toutes les informations concernant sa sortie, ainsi que les dates du salon du livre jeunesse ici au Québec où je serai pour mes premières signatures en public.

toujours plus haut


Patience.


Le plus dur après l’écriture c’est le parcours du combattant pour se faire éditer, on essuie des dizaines de lettres de refus, mais il y a aussi les bonnes nouvelles. Malgré les propositions acceptables de certaines maisons d’édition suffisamment implantées sur le marché pour donner vie à nos écrits, il ne faut surtout pas se précipiter, et faire preuve de patience. Comment refuser un contrat avec une maison d’édition, aussi petite soit-elle qui croit tellement en votre projet qu’elle vous relance et vous soumet une étude marketing à long terme. C’est ce qui m’arrive, je n’en dis pas plus pour l’instant tant que rien n’est signé. Je vous dirai tout très prochainement. Juste un petit scoop, le Grimoire 1 sera divisé en 3 et annoncera le début de la saga « Les Maîtres de l’Art ».

10352253_1489351117980885_4191928168312795358_n


BIENTÔT EN LIBRAIRIE


TOUT EST DANS LE TITRE.
Je croise les doigts, comme quoi il ne faut jamais désespérer car la persévérance finit toujours par payer. Si tout ce passe bien, je devrais signer un nouveau contrat avec une petite maison d’édition d’ici 4 semaines. Le temps de préparer l’ouvrage, d’affiner la maquette pour la couverture et le tome 1 des Maîtres de l’Art sera à l’heure au pied du sapin pour Noël. Je n’en dis pas plus pour le moment mais je vous tiendrais- au courant au fur et à mesure des dernières étapes avant sa sortie.

Hantiquité-TriangleMagique(byTh.Rioult)


mon premier!


Comme je vous en ai parlé dans mon premier post, Léa Cox était la première version de ce qui est aujourd’hui « les Maîtres de l’Art ». je vous présente sa couverture. Je dois avouer que j’étais fier lors de sa sortie, mais après une relecture… Bref, je vous ai déjà tout dit.

Léa Cox aux éditions édilivre Paris

Léa Cox aux éditions édilivre Paris


BIENVENUE SUR MON BLOG


Un simple rêve de gosse auquel je m’accroche encore à quarante ans. J’ai écrit les premières lignes des Maîtres de l’Art en 2003, à l’époque le titre était « Léa Cox, l’héritière de Faralonn ». Inspiré par et écrit pour ma fille Léa, et mon fils Meddy, pas très original me direz vous, mais au fil des pages un premier roman est né. Il fût publié en 2009 aux éditions Edilivre, Paris. Quelques années après, ne me demandez pas pour quelle raison, j’ai lu mon propre roman. Comme cela doit arriver à de nombreux auteurs, j’ai détesté me relire, trop d’incohérences, travail bâclé et j’en passe. J’ai donc cassé mon contrat d’édition et retiré mon livre du circuit traditionnel. Grâce à une amie formidable qui se reconnaîtra, j’ai repris chaque ligne et chaque chapitre sans me douter qu’il faudrait revivre cette course à l’édition durant laquelle j’ai cumulé autant de lettres de refus que de ratures sur mon manuscrit. À quoi bon écrire si votre manuscrit reste au fond d’un tiroir, la beauté d’une histoire n’a de sens que si elle est partagée. Cette nouvelle version entièrement revue et corrigée est arrivée quatrième au concours France Loisir 2014 au prix de l’imaginaire, quatrième sur 465 manuscrits. J’ai commencé cette histoire à San-Francisco, je l’ai réécrite en France et poursuit l’écriture du tome 2 à Montréal. Qui sait où je serai à la fin de cette aventure ? J’ai donc pris la décision de créer ce blog afin de partager avec vous les aventures de Léa, Drarion et Les Maîtres de l’Art. Un univers fantastique, rempli de magie et de créatures fantasmagoriques. Je vais m’appliquer à faire vivre ce blog et à construire des liens avec mes lecteurs, je serai à l’écoute de toute critique. Je lirai chaque commentaire ou suggestion et je vous tiendrai au courant des sorties, de ce qui m’inspire et de l’avancée du tome 2.


%d blogueurs aiment cette page :